Le coronavirus terreau fertile pour la cybercriminalité, la défense nationale met en garde




La Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d’information de l’Administration de la Défense Nationale, met en garde dans une note d’information  contre des cybercriminels qui à l’occasion des circonstances actuelles (pandémie du coronavirus) utilisent un ransomware (rançongiciel) qui propage une campagne d’hameçonnage.
C’est derrière une application de suivi du coronavirus du nom CovidLock,  nous dit la note d’information, que sévit le ransomware en question. Disponible sur le site coronavirusapp le ransomware chiffre les appareils de ses victimes qui naïvement auront délivré au préalable aux pirates informatiques via CovidLock, accessibilité et autorisations de verrouillage. Les cybercriminels leur demanderont alors une rançon de 100 $ (payés en bitcoins) dans un délai de 48 heures s’ils veulent récupérer les données de leur appareil (photos, contacts et autres données).

Le document alerte également sur d’autres attaques de phishing, de rançongiciel comme d’exemple lorsqu’une victime malencontreusement télécharge sur internet des présentations cartographiques de la propagation du virus et déclenche une application malveillante qui compromettra sa machine.
Dans de nombreux cas, les attaques sont basées sur des courriels de phishing à l’instar de la variante BlackWater, contenant des liens ou des pièces jointes qui prétendent contenir des informations importantes sur le virus Covid-19. En réalité dès ces messages ouverts, un malware s’installera et infectera l’ordinateur avec les risques afférents à cela (vols de cartes d’identité, fraudes monétaires et financières, campagnes de rançongiciel et autres).
Généralement ces sites une fois découverts sont supprimés, le Centre national de cybersécurité américain (NCSC) veillant au grain contre ces escroqueries et cybermenaces. Mais il est un fait de plus en plus de cybercriminels se font un bonheur de faire de la pandémie du coronavirus un fonds de commerce. Du coup devant ces méfaits si lucratifs on assiste à une explosion des ransomwares sous ce thème du coronavirus.
Aussi, la Direction Générale de la Sécurité des Systèmes d’information de l’Administration de la Défense Nationale conseille pour contrer ces attaques de s’assurer de télécharger des applications sûres n’utilisant que des ressources des gouvernements et des établissements de santé officiels concernant le coronavirus.
Plus récents Plus ancienne